Diaporama
Fédération de pêche de Saône-et-Loire > Actualités > Aménagement d’une frayère sur la Seille à Cuisery

Aménagement d’une frayère sur la Seille à Cuisery
| Publié le 14 novembre 2014

La Fédération de Saône-et-Loire pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique et l’AAPPMA de Cuisery, viennent de réaliser des travaux visant à restaurer les fonctionnalités piscicoles, notamment pour la reproduction du brochet, de la zone humide du Pré des Saules à Cuisery. 

Le brochet : une espèce menacée au cycle biologique complexe

Poisson prédateur typique des rivières calmes de plaine, le brochet (Esox lucius) est une espèce en régression dans de nombreux cours d’eau français. Le Comité français de l’IUCN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature)  a d’ailleurs inscrit en 2010 le brochet sur la liste rouge des espèces menacées en France (espèce vulnérable). Les raisons de cette régression sont multiples mais l’assèchement et le remblaiement des zones humides et zones inondables semblent être les raisons principales.

Le brochet a en effet besoin de conditions bien particulières pour pouvoir accomplir son cycle biologique : l’étape de reproduction de l’espèce se produit en hiver en dehors de la rivière sur des prairies inondées. Ces zones humides doivent être riches en végétation et doivent rester suffisamment longtemps inondées pour permettre la ponte des brochets, l’éclosion des œufs, les premières étapes de la croissance des brochetons et le retour des brochetons aux cours d’eau.

Sur la Seille, si les zones humides sont encore présentes, la plupart d’entre elles sont souvent très artificialisées (fossés végétalisés, biefs, …) et ne sont plus fonctionnelles pour la reproduction du brochet. C’est pourquoi la restauration des zones humides encore existantes est aujourd’hui une priorité pour les collectivités piscicoles.

Zone humide du Pré des Saules à Cuisery : un site idéal pour la reproduction du brochet

La zone humide du Pré des Saules située en rive droite de la Seille en aval du pont de Cuisery est un site idéal pour la reproduction du brochet : de taille relativement importante (0.85 ha), la zone humide est très proche de la Seille et topographiquement basse par rapport à la Seille. De plus, elle appartient  en totalité à l’AAPPMA de Cuisery. En revanche, elle était jusque-là totalement déconnectée de la Seille, en dehors de crues importantes : les poissons n’avaient donc pas ou peu accès à ce site.

Zone humide du Pré des Saules

La zone humide du Pré des Saules en période hivernale : les brochets viennent pondre sur la végétation immergée

Le projet de restauration visait donc à restaurer la continuité piscicole entre la Seille et la zone humide, mais aussi à maintenir, entre les mois de février et d’avril, un niveau d’eau et une durée de submersion suffisants de la zone humide pour permettre la ponte des géniteurs de brochet, l’incubation des œufs et leur éclosion (en général 45 jours de submersion consécutifs sont nécessaires). Le scénario retenu a consisté en la création d’un fossé entre le plan d’eau et la Seille et d’un seuil amovible, constitué d’un cadre béton et de bastaings en bois amovibles, dans le but de maintenir un niveau d’eau constant en période printanière. Il est à noter qu’aucune intervention n’a été réalisée au sein de la zone humide : les habitats humides présents ont donc été totalement préservés.

Ces travaux viennent d’être réalisés par l’AAPPMA de Cuisery et la Fédération avec le soutien financier de l’Agence de l’Eau RMC, du Conseil Régional de Bourgogne et de la Fédération Nationale pour la Pêche en France.

L’AAPPMA et la Fédération ont aussi profité de cette opération pour procéder (à leurs frais) au curage pour la pratique de la pêche d’un petit plan d’eau connecté à la zone humide.

Alevin de brochet

Les travaux devraient permettre de « produire » plusieurs dizaines de brochetons chaque année

Des travaux non isolés :

Les travaux réalisés s’inscrivent dans un programme de restauration des zones humides engagé dans le cadre du Contrat de Rivière Seille. Ainsi, des aménagements du même type ont déjà été réalisés entre 2009 et 2013 sur la Seille à Saint-Usuge, à Jouvençon, à Branges et La Truchère. En 2014, l’EPTB Saône-et-Doubs et les AAPPMA de Romenay et de Bellevesvre viennent aussi d’aménager un bras mort à la confluence de la Sane et de la Seille (sur les communes de La Genete et de Brienne), ainsi qu’un autre bras mort sur la Brenne à Mouthier-en-Bresse. Des travaux qui, espérons-le, devraient permettre d’améliorer la situation du brochet sur la Seille.