Diaporama

Grosne

Caractéristiques générales

La Grosne à Saint-Léger-sous-la-Buissière

La Grosne à Saint-Léger-sous-la-Buissière

La Grosne, longue de 100 kilomètres environ dont l’origine résulte de plusieurs « torrents », prend sa source à près de 800 m d’altitude dans le massif forestier granitique du Haut Beaujolais (Rhône).

Elle draine la dépression du Clunysois entre Mâconnais et Charollais, puis trace en bordure du chalonnais un sillon s’épanouissant en aval dans la plaine Chalonnaise pour se jeter dans la Saône en rive droite à Marnay.

Classée en 1ère catégorie sur ses dix premiers kilomètres jusqu’au pont de Clermain, la Grosne est d’abord une rivière vive et fraîche, ou l’espèce emblématique truite fario a conservé des effectifs encore important (portions amont de Saint Léger-sous-la-Bussière).

Sur sa portion médiane (Cluny, Cormatin), la Grosne conserve quelques courants. Il peut subsister quelques truites, mais dès lors, nous sommes en 2ème catégorie et ce secteur est beaucoup plus propice au goujon, barbeau, chevesne, perche.

Plus en aval, après la confluence avec la Guye et le Grison, la Grosne s’élargit et méandre de plus en plus.

L’eau est ralentie par les nombreux moulins. Les brochets sont nombreux. Il n’est pas rare de capturer quelques grosses carpes et silures dans les parties profondes de la rivière.

Situation géographique :

SAINT AMBREUIL-

SALORNAY-SUR-GUYE -

SAINTE-CECILE -

La pêche de la truite :

Les portions amont de la Grosne renferme de belles populations de truites. Certes les grosses pièces sont assez rares, mais sur le secteur de Saint Léger sous la Bussière, il reste très intéressant de pêcher la truite au toc ou au vairon. Il faut être discret et monter une ligne assez fine et légère. Suite à un coup d’eau printanier, la pêche devient plus simple, les truites en activité à la recherche de nourriture sont bien souvent très vorace.

Truite du bassin de la Grosne

Truite du bassin de la Grosne

La pêche du Brochet :

Dans le département de Saône-et-Loire, la Grosne reste « un must » pour la pêche du Brochet. Les portions aval de la Grosne (commune de la Chapelle-de-Bragny, Lalheue, Marnay) sont connues pour leur belle population de Brochet. Le travail entrepris par l’AAPPMA de Marnay pour la reconquête des zones humides et des frayères à brochet porte ses fruits. Chaque année, des quelques frayères gérées par l’association de pêche des milliers, « de brochetons », regagnent la rivière. Ceci permet d’entretenir un stock de poissons capturables. Pour capturer un brochet à la ligne, il faut insister près des berges et des obstacles qu’elle que soit la saison, avec pour méthode de prédilection la pêche  au mort manié, la pêche à la cuiller (n°3 et plus), ainsi qu’aux leurres durs et souples.

diapo02

Remise à l’eau d’un brochet (Source FNPF)

La pêche de la carpe et des poissons blancs :

La réputation de la Grosne est bien connue des pêcheurs de tout le département. En amont des moulins, le ralentissement du courant et l’augmentation de la lame d’eau favorisent la présence de carpes, gardons et rotengles. En aval des déversoirs, la rivière est caractérisée par un courant plus soutenu et moins de profondeur, ce qu’affectionnent particulièrement les goujons, ablettes, vandoises et chevesnes. Il y en a pour tous les goûts !!!

Rivieres

PhotosVideosKiosque