Diaporama

Parcours No Kill
| Publié le 27 février 2013

Le no-kill (de l’anglais « pas de mise à mort ») est une pratique développée par les pêcheurs américains au cours du XXe siècle.

Cette pratique consiste à relâcher volontairement et systématiquement  les poissons pêchés, qu’ils atteignent ou non la taille légale de  capture fixée par la réglementation

Dans le département à l’initiative de la Fédération et de certaines AAPPMA, les premiers parcours de pêche no kill, encore appelés parcours à graciation ont vu le jour ces 3 dernières années. Ils ont pour vocation première le développement de l’halieutisme et sont très prisés d’une certaines catégories de pêcheurs ; la graciation des poissons étant une pratique qui tend à se développer de plus en plus.

Actuellement ils sont au nombre de 9 (parcours No kill truite sur le Mêchet – parcours No kill black bass sur la Vieille Seille, la Seille à Cuisery et l’étang des Pres de Mentreuil –carpodrome du Bois du Leu, de la Guinguette et de l’étang des Moines, no kill carpe sur l’Etang du Fourneau – no kill intégral de l’étang de Chapaize).

Ils peuvent cibler une espèce en particulier ou plusieurs. Sur les eaux closes ils sont institués par règlement intérieur alors que sur les eaux libres, ils font l’objet d’un arrêté préfectoral. En effet l’article R436-23 du Code de l’environnement, mentionne que : « dans certaines parties de cours d’eau ou de plans d’eau et à titre exceptionnel, le préfet peut, par arrêté motivé, interdire l’emploi de certains modes ou procédés de pêche, limiter l’emploi des lignes à des techniques particulières de pêche ou exiger de tout pêcheur qu’il remette immédiatement à l’eau le poisson qu’il capture« .

Plus d’informations sur les No Kill en Saône-et-Loire