Diaporama
Fédération de pêche de Saône-et-Loire > Actualités > Restauration des ruisseaux à truite du Morvan.

Restauration des ruisseaux à truite du Morvan.
| Publié le 5 mai 2015

Il y a quelque temps déjà, nous évoquions sur ce site le travail de restauration des ruisseaux à truites du Morvan que nous réalisons en partenariat avec le Parc Naturel Régional du Morvan. (Voir l’article : http://www.peche-saone-et-loire.fr/travaux-de-restauration-des-ruisseaux-du-morvan/.

Financièrement nous aidons le Parc sur certains projets pour restaurer la continuité écologique et faciliter la migration de reproduction des truites (arasement de barrage et/ou aménagement de passe à poisson).

Mais la fédération a aussi participé à la reconstitution de la végétation rivulaire sur certaines berges de ruisseaux où cette dernière était totalement absente. Ces travaux ont eu lieu sur certains affluents du Ternin et du Méchet.

Les formations végétales qui se développent sur les berges et les abords  des cours d’eau ou des plans d’eau sont appelées ripisylve.

La ripisylve est essentiel au bon fonctionnement écologique des ruisseaux et rivières. Ses rôles sont multiples et fondamentaux.

Elle joue d’abord le rôle de protection thermique, facteur primordial sur les cours d’eau salmonicoles (truite fario). Pour les poissons, elle fournit aussi une grande quantité d’abris (systèmes racinaires, encombres, sous berges). En outre, elle représente une ressource trophique (feuilles, litières, bois mort) pour de nombreux insectes et par conséquent, pour les poissons qui s’en nourrissent. Elle garantit également le maintien des berges et la réduction des phénomènes d’érosion. Enfin, elle joue un rôle tampon vis-à-vis de l’apport de matières fines et de matières polluantes provenant des versants.

Pour un poisson comme la truite fario, dont les abondances sur un parcours sont très liées à la quantité d’abris, la présence d’arbres en berge et donc de caches grâce aux racines est fondamentale.

Ce pourquoi, la Fédération s’est inscrite dans un programme de reconstitution  des ripisylves sur le ruisseau de Valogne à Sommant (affluent du Ternin) et sur le ruisseau des Vernottes à la Grande Verrière.

1000 mètres de ripisylve ont été restaurés pour un coût de 23 000€.

Ce programme a été financé  par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, le Conseil Régional de Bourgogne, le fond FEADER (Fond Européen Agricole pour le Développement Rural) et bien sur la Fédération de Pêche de Saône-et-Loire.

Ces travaux entrepris au printemps et à l’automne 2014 comprennent :

  • de la pose de clôture pour limiter le piétinement bovin sur les berges des ruisseaux,
  • la mise en place de passage à gué et d’abreuvoir,
  • la plantation d’essences d’arbres adaptées aux bords de ruisseau,
  • la stabilisation des berges (encoches d’érosions) par des techniques de génie végétale (tressage, fascinage)

Aujourd’hui, c’est encore tout frais, mais la végétation rivulaire commence déjà à reprendre vie.

Ruisseau des Vernottes dépourvu de ripisylve

Ruisseau des Vernottes dépourvu de ripisylve

Ruisseau des Vernottes - 6 mois après les travaux (1er printemps)

Ruisseau des Vernottes – 6 mois après les travaux (1er printemps)

Des travaux à l’honneur :

Dans le cadre de la consultation du public sur le nouveau projet de SDAGE Loire Bretagne (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux), l’Agence de l’Eau Loire Bretagne a missionné le Centre Permanent d’Initiation à l’Environnement Pays de Bourgogne (CPIE) pour organiser des visites guidées sur différents travaux de restauration de cours d’eau entrepris dans le département.

Les travaux de restauration de la ripisylve sur le ruisseau des Vernottes à la Grande Verrière, font partie du programme d’animation ouvert au public.

La Fédération présentera donc cette action le lundi 18 mai. Le rendez-vous est donné à 14 heures sur la place devant la mairie pour une présentation des travaux et des discussions autour des techniques d’aménagements de berges en milieu prairial mais aussi pour évoquer la richesse écologique des rivières et ruisseaux du Morvan et les principales exigences de qualités des espèces qui peuplent ces milieux aquatiques.

Pour plus de renseignements et de documentation, n’hésitez pas à contacter le CPIE Pays de Bourgogne :

CPIE PAYS DE BOURGOGNE
Pré Ouche
71360 COLLONGE LA MADELEINE
Tél. : 03 85 82 12 27
www.cpie-pays-de-bourgogne.com
contact@cpie-pays-de-bourgogne.com

Com_CTSudMorvan1consultation_public_18_05_15

Plus d’information sur la consultation public sur le nouveau projet de SDAGE Loire Bretagne : http://www.eau-loire-bretagne.fr/sdage/sdage_2016_2021/consultation_2014_2015