Diaporama
Fédération de pêche de Saône-et-Loire > Actualités > Zones humides, Zones utiles !

Zones humides, Zones utiles !
| Publié le 15 août 2013

A la lecture de nos différents posts, la plupart d’entre vous auront compris l’intérêt des zones humides pour la faune piscicole. Mais ces milieux abritent aussi une biodiversité remarquable : de nombreux batraciens, oiseaux, insectes en dépendent directement et une flore parfois étonnante s’y développe.

Voici pour exemple, la curieuse « utriculaire » observée récemment lors d’une étude sur les zones humides du lit majeur du Solnan. 1 ère originialité : cette plante ne dispose pas de racines, ce qui signifie qu’elle est strictement flottante. Mais surtout, fait peu commun, en particuliers pour les plantes aquatiques, il s’agit d’une plante « carnivore ». Certaines feuilles, transformées en piège,  ont la forme d’une petite outre (d’où le nom d’utriculaire) : dès qu’une proie (très petite, en général du plancton) passe à proximité des poils entourant l’entrée de l’outre, une puissante aspiration se produit puis le piège se referme. Enfin, cette plante se distingue aussi par une superbe fleur jaune. Ci dessous quelques photos de cette bien curieuse plante.

C’est aussi pour préserver cette biodiversité qu’il est important de préserver les zones humides.

Utriculaire

L’utriculaire (partie végétative aquatique) : certaines feuilles, en forme d’outre, forment un redoutable piège (crédits photos : fédération pêche 71)

Fleur d'utriculaire (2)

La fleur remarquable de l’utriculaire (crédits photos : fédération pêche 71)

Fleur d'utriculaire

Fleur d’utriculaire (crédits photos : fédération pêche 71)