Diaporama
Fédération de pêche de Saône-et-Loire > Actualités > Etude piscicole du Talenchant

Etude piscicole du Talenchant
| Publié le 5 mai 2017

Le Talenchant est un petit cours d’eau de 1ère catégorie piscicole qui s’écoule dans le Mâconnais sur les communes de Verzé et de Laizé.  Une étude des peuplements piscicole du Talenchant a été lancée par la Fédération de pêche en 2015, avec le soutien financier de l’Agence de l’Eau Rhône Méditérrannée & Corse. Les résultats de cette étude ont été présentés le 21 avril 2017 aux partenaires du Contrat des Rivières du Mâconnais au siège de la Fédération.

Le Talenchant à Verzé

Le Talenchant à Verzé

Les principaux résultats de cette étude :

Les différents inventaires piscicoles par pêche électrique réalisés ont permis de constater que le peuplement piscicole était très dégradé dans la partie amont du Talenchant en amont et en aval immédiat du bourg de Verzé. Cette dégradation se traduit par l’absence de la truite fario et du chabot, les deux espèces qui devraient être majoritaires dans ce type de ruisseau. Ces mauvais résultats sont dus à principalement à plusieurs facteurs recensés :

- l’absence d’arbres le long du ruisseau qui induisent un réchauffement trop important de l’eau en été,

- des problèmes de débits dus à l’influence de 3 petits plans d’eau,

- une pollution d’origine vinicole récurrente en période de vendange dans le bourg de Verzé,

- un grand nombre d’obstacles dont certains sont strictement infranchissables pour la faune piscicole,

- un lit mineur dégradé dans la traversée du bourg de Verzé (berges bétonnées, lit rectifié, …).

Le Talenchant en amont du bourg de Verzé : à gauche, tronçon sans arbres et piétiné par les bovins ; à droite, lit asséché en 2015 par le propriétaire d'un plan d'eau

Le Talenchant en amont du bourg de Verzé : à gauche, tronçon sans arbres et piétiné par les bovins ; à droite, lit asséché en 2015 par le propriétaire d’un plan d’eau

Sur les stations d’inventaires piscicoles situées plus en aval (en aval de la route d’Igé), le peuplement piscicole s’améliore mais reste de qualité moyenne. De nouvelles espèces – chabot, blageon, chevesne, goujon – apparaissent mais la truite y est toujours absente malgré une température de l’eau beaucoup plus fraîche en période estivale. Les perturbations sont moins nombreuses, même s’il subsiste quelques obstacles difficilement franchissables pour les poissons.

Une réunion de présentation des résultats

Les résultats de cette étude ont été présentés aux différents partenaires du Contrat des Rivières du Mâconnais le 21 avril 2017. Le relevés des perturbations recensées sur le Talenchant n’a pas manqué de faire réagir les différents participants. En effet, certaines perturbations, qui constituent des infractions à la réglementation environnementale, avaient déjà été recensées lors de précédentes études et n’ont pas toujours fait l’objet depuis de procédures administratives. On peut citer l’exemple d’un étang à Verzé qui est responsable chaque été d’un assèchement total du Talenchant, ce qui est bien entendu illégal. La Fédération ne manquera pas de faire pression auprès de l’administration pour que ce type de problématique soit résolue.

Au cours de cette réunion, les participants ont apprécié l’intervention du responsable de la Cave des Vignerons des Terres Secrètes qui a annoncé le lancement de travaux importants de mise aux normes des cuves de stockage des effluents vinicoles sur le site de la cave coopérative du bourg de Verzé. Le système qui était jusque là en place, était en effet défaillant depuis de nombreuses années et causait des pollutions chaque année en période de vendange dans le Talenchant (et même parfois des mortalités piscicoles).

Réunion de présentation des résultats de l'étude piscicole du Talenchant

Réunion de présentation des résultats de l’étude piscicole du Talenchant

Une étude qui valide le programme de travaux

Les résultats de cette étude confirment l’intérêt du programme d’action du Contrat des Rivières du Mâconnais. Celui-ci propose en effet de restaurer la ripisylve (végétation arborée des bords de cours d’eau). De plus, des aménagements de seuils pour faciliter le déplacement des poissons sont proposés. Enfin, des travaux d’aménagement du lit du Talenchant dans le bourg de Verzé sont aussi programmés. Ces travaux devraient permettre de favoriser le retour des espèces les plus sensibles comme le chabot ou encore la truite fario.

Vous pouvez télécharger le rapport complet de l’étude en cliquant sur ce lien.