Diaporama

Bourbince et canal

Caractéristiques générales

Le bassin de la Bourbince a une superficie de 877 km². Placé sur le versant méridional du Morvan, il est situé entièrement dans le département de Saône-et-Loire. Longue de 90 km, la Bourbince est longée sur pratiquement toute sa longueur par le canal du centre qui relie Chalon-sur-Saône à Digoin.

La Bourbince à Volesvres au Pont de Bord

La Bourbince à Volesvres au Pont de Bord

Le bassin de la Bourbince se caractérise par une très forte concentration humaine et industrielle dans sa partie amont avec la Communauté Urbaine du Creusot Montceau-les-Mines regroupant 16 communes. Ceci contribue, depuis de nombreuses années, à altérer la qualité de l’eau de la Bourbince. Cet état de fait a pour conséquence un peuplement piscicole dégradé (faible variété d’espèces, et une forte présence des espèces peu sensibles à la pollution). La situation tend cependant à s’améliorer. Les études piscicoles entreprises sur cette rivière montre une nette amélioration des peuplements ces vingt dernières années .

La Bourbince à Ciry-le-Noble

La Bourbince à Ciry-le-Noble

La Bourbince reste une rivière intéressante pour la pêche des cyprinidés (goujon, gardon, chevesne). Aussi sur ces portions aval, très sinueuses et riches en en zones humides, il subsiste de beaux brochets qu’il faut pêcher aux vifs ou aux leurres (souple ou poisson nageur).

Situation géographique

TORCY « La Perche de Torcy Neuf »

LE BREUIL -

MONTCHANIN -

MONTCEAU-LES-MINES -

SAINT-VALLIER -

CIRY-LE-NOBLE -

PERRECY-LES-FORGES -

PARAY-LE-MONIAL -

Les plans d’eau d’alimentation du canal

Le Bassin de la Bourbince est célèbre pour la présence des plans d’eau d’alimentation du canal. Créés pour l’alimentation en eau du Canal du Centre, les étangs de Torcy (163 ha), du Breuil (70 ha), de Mautaubry (85 ha), Berthaud (50 ha), de Montchanin (40 ha) et de Longpendu (20 ha) sont tous situés autour de Montchanin. A proximité des villes du Creusot et de Montceau-les-Mines, ces plans d’eau peu profonds (5 mètres maximum) sont très bien peuplés en carnassiers et poissons blancs. Faciles d’accès et riches en activités nautiques, ils raviront les pêcheurs se déplaçant en famille.

Étang de Montaubry

Étang de Montaubry

Le Sandre

Les sandres ont des périodes d’activité qui permettent aux pêcheurs de prendre de beaux spécimens. Il faut être patient et monter assez fin, quitte à se faire couper par un brochet! La Pêche au Vif donne ici de bons résultats. Pour les chercher spécifiquement, privilégiez plutôt les étangs de Torcy et de Montaubry. Si vous souhaitez pêcher au mort manié, ne plombez pas trop vos monture. Une chevrotine de 6 g paraît bien adaptée.

Le Brochet et la Perche

Les brochets sont en bon nombre dans ces plans d’eau profonds et souvent bordés de roselières. La pêche au poisson nageur au ras des herbiers est quelques fois périlleuse, mais elle peut déclencher l’attaque d’un carnassier embusqué. Faites des arrêts bien marqués, la touche se produit souvent dans ces moments là!

Le canal du centre

Le Canal du Centre permet de relier la Loire à la Saône après un parcours de 112 km à travers le département. Prenant naissance à Digoin, son tracé remonte le cours de la Bourbince et passe par les villes de Paray-le-Monial et Montceau-les-Mines. Il longe ensuite la Dheune jusqu’à quelques kilomètres de Chagny, puis bifurque vers le sud-est pour aller mélanger ses eaux à celles de la Saône au nord de Chalon-sur-Saône

Le sandre est sans conteste « Le » carnassier le plus présent sur le canal. Malgré les vidanges régulières, sa capacité de recolonisation est impressionnante, et on retrouve rapidement une bonne population. Ici, les techniques les plus appropriées sont la pêche au bouchon (prenez des 5-6 g !) et la pêche à la tirette (3-4 g). Il faut effectivement être assez discret car les sandres sont méfiants.

Rivieres

PhotosVideosKiosque