Diaporama
Fédération de pêche de Saône-et-Loire > Actualités > Consultation FNPF sur la réglementation pêche. Résultats dans le 71

Consultation FNPF sur la réglementation pêche. Résultats dans le 71
| Publié le 6 novembre 2013

Après plus de 10 ans sans modification notable de la réglementation, la Fédération Nationale pour la Pêche en France (FNPF) a estimé que le temps était venu de s’engager sur la voie d’une évolution réglementaire. Voir article : Consultation pour une évolution de la réglementation

A ce titre, la FNPF a sollicité les pêcheurs aux lignes au moyen d’un questionnaire disponible au  format papier mais aussi au format numérique depuis le site internet : www.cartedepeche.fr/lapechedemain.

Cette enquête nationale est aujourd’hui terminée.

Pour le département de Saône-et-Loire 663 pêcheurs se sont exprimés dont 364 via le formulaire en ligne sur internet et 299 via le formulaire papier distribué par les AAPPMA du département.

Les résultats Internet nous ont été retourné par la FNPF (à l’exclusion de la dernière question, qui était une question ouverte). Les formulaires papiers, nous ont été retourné par les AAPPMA du département.

A notre échelle départementale, celle de la Saône-et-Loire (en rappelant que l’enquête est nationale), nous pouvons dores et déjà vous communiquer les résultats de cette consultation :

Question 1 : En 2ème catégorie, seriez vous favorable à la possibilité de pêcher toute l’année en remettant à l’eau certaines espèces pendant leurs périodes de reproduction spécifique ?

reponse_question_1_consultation_FNPF-dept71

53 % des pêcheurs ont votés favorablement à la possibilité de pêcher toute l’année en remettant à l’eau certaines espèces pendant leurs périodes de protection spécifiques. On peut constater les divergences de point de vue entre les pêcheurs ayant répondu par internet et ceux par le formulaire papier (voir tableau ci dessus).

 Question 2 : En contrepartie de cet élargissement des périodes de pêche, seriez vous favorable à la mise en place quotas ?

reponse_question_2_consultation_FNPF-dept71

La notion de quotas fait largement l’unanimité avec 84% des sondés favorables à la mesure.

 Question 3 : Selon vous, les tailles minimales du poisson pouvant être pêché doivent-elles pouvoir évoluer ?

reponse_question_3_consultation_FNPF-dept71

A même titre que les quotas, une très grande majorité des pêcheurs sondés, 74%,  souhaitent pouvoir voir les tailles minimales légales de capture évoluer.

Question 4 : Seriez vous favorable à une ouverture de la pêche du silure la nuit aux « pellets* » uniquement (*= « bouillettes » spéciales silures) ?

reponse_question_4_consultation_FNPF-dept71

Cette question est plus partagée, mais une majorité de pêcheurs sondés souhaitent voir la pêche du silure de nuit aux pellets autorisés (49% de oui contre 36% de non et 15% de sans opinion).

Sur cette question il est aussi possible de voir les divergences d’opinion entre les pêcheurs sondés par internet et ceux via le formulaire papier.

Question 5 : Selon vous, conviendrait-il de limiter le nombre de cannes pouvant être utilisées simultanément en  2 ème catégorie?

reponse_question_5_consultation_FNPF-dept71

Une très grande majorité de pêcheurs sondés souhaitent pouvoir conserver le droit de pêcher à 4 cannes en 2ème catégorie.

Question 6 : Dans certains plans d’eau de 1ère catégorie peuplés très majoritairement d’espèces de 2ème catégorie, seriez-vous favorable à une extension de la période d’ouverture de la pêche ?

reponse_question_6_consultation_FNPF-dept71

Une large majorité des pêcheurs interrogés (60%) sont pour une extension de la période d’ouverture de la pêche dans certains plans d’eau de 1ere catégorie peuplés très majoritairement d’espèces de 2e catégorie.

Question 7 : Quand le brochet, espèce classée vulnérable, est naturellement présent en 1ère catégorie, la réglementation appliquée dans les eaux de la 2ème catégorie le concernant doit elle s’appliquer?

reponse_question_7_consultation_FNPF-dept71

58% des pêcheurs sondés ont fait part de leur souhait de voir la réglementation pêche du « brochet », espèce classée vulnérable, évoluer en 1ère catégorie lorsque ce dernier est naturellement présent ; la réglementation pêche de la seconde catégorie pouvant alors s’appliquer aux rivières de 1ère catégorie pour cette espèce particulière.

Question 8 : Pour les détenteurs d’une carte découverte, seriez-vous favorable à n’autoriser qu’une canne?

 

reponse_question_8_consultation_FNPF-dept71

La question a divisé quelque peu les pêcheurs. Une faible majorité l’emporte puisque 44% des pêcheurs sondés souhaitent ne pas limiter les détenteurs d’une carte découverte à une seule canne (contre 42% favorable à cette restriction).

Question 9 : Seriez vous favorable à la suppression de la limitation à 2 du nombre d’hameçons triples présents  sur les leurres?

reponse_question_9_consultation_FNPF-dept71

Une grande majorité des pêcheurs interrogés (51%) ne souhaitent pas la remise en cause de la limitation à 2 du nombre d’hameçons triples présent sur les leurres.

Question 10 : Seriez-vous favorable à la pratique de la pêche à la traîne ?

reponse_question_10_consultation_FNPF-dept71

Pour cette question, une large majorité des pêcheurs sondés n’est pas favorable à la pratique de la pêche à la traîne.

Question 11 : Seriez vous favorable à extraire la perche soleil de la liste des espèces nuisibles ?

reponse_question_11__consultation_FNPF-dept71

Une majorité des pêcheurs interrogés (52%) n’a pas souhaité que la perche soleil soit extraite de la liste des espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques.

Question 12 : Quelles autres évolution(s) réglementaire(s) vous semblerai(en)t souhaitable(s)?

Pour cette question ouverte (3 propositions émises par la personne sondée) nous n’avons à ce jour pas reçu les réponses des formulaires internet.

 

Pour rappel, les réponses formulées dans cet article sont celles exprimées par les pêcheurs sondés dans le département de Saône-et-Loire.

La Fédération communique exclusivement sur les éléments en sa disposition.

Ces premiers éléments de réponse locale ne constituent en aucun cas le résultat final de cette enquête nationale qui sera traitée par suite par la Fédération Nationale Pour la Pêche en France.