Des caches et des abris pour les truites du Botoret.

Dans la commune de Chauffailles sur le Botoret, une rivière de 1ère catégorie piscicole abritant encore aujourd’hui une belle population de truites fario, des travaux d’aménagement piscicoles viennent d’avoir lieu.

Ces travaux ont été entrepris par le Syndicat Mixte des Rivières du Sornin et de ses Affluents.

La  Fédération de Saône-et-Loire pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique a été un des partenaires techniques et financiers de l’opération.

Des blocs ont ainsi été disposés dans le lit de la rivière pour favoriser la diversification des écoulement et augmenter considérablement la quantité d’abris dont dépendent les truites fario.

 

Les densités de truite farios d’une rivière sont étroitement liées à la qualité des eaux mais aussi à la qualité des habitats. Pour s’alimenter les truites recherchent des veines d’eau spécifiques et pour s’abriter ces mêmes poissons recherchent des caches. Les blocs ont été disposés de sortes à respecter ces grands principes.

Pose de bloc dans le lit du Botoret
Bloc nouvellement posé dans le lit du Botoret

Ainsi aménagé, le parcours devrait aussi être plus attractif pour les pêcheurs ; les blocs étant des postes très intéressants à prospecter.  Pour rappel la réglementation du département fixe le prélèvement autorisé à 3 truites fario par jour à la taille de 23 cm.

Pose de bloc dans le lit du Botoret

Au jour de la visite après travaux, malgré la faiblesse des débits (sécheresse) et la très récente pose des blocs des nombreuses truites ont pu être observées en poste à proximité de leurs nouveaux abris.

 

Le suivi scientifique de cet aménagement sera réalisée par notre Fédération (suivi de l’évolution des quantités de caches, de l’évolution des faciès d’écoulement et évolution des densités de truites sauvages).

 

A suivre…